Economie Locale et Durable

Le service Economie Locale et Durable est le point de contact privilégié des commerçants. Il s’occupe, entre autres, de la promotion du commerce, des relations avec les associations de commerçants, des formalités à remplir pour ouvrir un débit de boissons, snack ou restaurants, des permis pour l’installation de terrasses, des heures d’ouverture et de fermeture des commerces, du jour de repos hebdomadaire obligatoire, du marché hebdomadaire et des marchands ambulants. Le service informe les futurs commerçants sur les démarches à suivre pour s’installer sur le territoire de la commune. Il a également mis en place l’application mobile (Ganshoren Mobile).

 

Chèques commerce

Le Collège des Bourgmestre et Echevins a proposé de mettre en place un système de chèque commerce à Ganshoren.
Il s’agit de chèques d’une valeur de 10,00 €, que les habitants reçoivent à l’occasion d’évènements bien déterminés : naissance, mariage ou encore, noces d’or et d’autres à venir.
Ces chèques peuvent être utilisés dans les commerces ayant adhérés à la convention d’affiliation. Cette convention définit les critères d’adhésion parmi lesquelles figure la disposition du commerçant à s’engager dans des efforts de son choix en matière de développement durable. L’objectif de ce système est de soutenir l’économie locale, durable et circulaire en incitant les habi- tants à consommer « local » et les commerçants à mener des actions qui contribuent à la transition écologique.

Voici la liste des commerçants étant d’ores et déjà affiliés au système :

Chèques commerce – COMMERCES PARTICIPANTS

Règlement relatif aux chèques commerces locaux 

 

Calendrier des dérogations

 

Covid19 – aides aux entreprises covid19

https://1819.brussels/blog/coronavirus-et-entreprises-les-faq-en-un-coup-doeil

Demande d’octroi des mesures de soutien dans le cadre de la crise du coronavirus (Covid-19)

Lettre type pour indépendants à envoyer à la caisse sociale

FAQ Corona

Formulaire de renseignements du droit de passerelle – interruption forcée en raison du coronavirus